Nourrisson

POURQUOI CONSULTER

La gestation et les postions intra-utérines, le port de bébé plus ou moins haut, plus ou moins latéralement et la passage difficile entre les détroits du bassin, l’utilisation d’instrument comme forceps, ventouses, spatules, sont autant de raisons pour consulter votre ostéopathe, car les désordres mécaniques et fonctionnels peuvent entraîner des troubles immédiats ou différés chez votre bébé.

Même les bébés nés par césarienne nécessitent un contrôle chez l’ostéopathe car ils n’ont pas bénéficié de l’imprégnation mécanique et sensoriel du passage pas voie basse. Processus essentiel au bon développement de l’enfant.bébé

QUAND CONSULTER

Rapidement après la naissance pour un bilan ostéopathique complet, permet de régler les éventuels dysfonctions au plus tôt.

Une séance à plus ou moins 4 semaines est idéale.

Le suivi réalisé en ostéopathie ne remplace ni le pédiatre ni le médecin traitant ou tout autre spécialiste dont votre enfant aurait besoin.

LES PRINCIPAUX MOTIFS DE CONSULTATION

  • Bilan
  • Régurgitations, RGO, troubles digestifs (coliques, constipation, gaz…)
  • Troubles du sommeil, nervosité
  • Trouble ORL : respiration bruyante (par le nez ou la bouche), otite à répétition, rhinite…
  • Difficulté à téter
  • Œil qui coule, colle (canal lacrymal bouché)
  • Déformations crâniennes
  • Torticolis congénitaux
  • Pleurs très fréquent de cause médicale inconnue
  • Suite à un traumatisme, une chute

 

LA SÉANCE POUR BÉBÉ

Les séances sont généralement plus courtes que pour l’adulte (30 min environ). Car un nourrisson réagit très rapidement et efficacement à un traitement ostéopathique.

Elles se déroules en trois phases:

  • Tout d’abord l’ostéopathe interroge les parents sur le motif de consultation, les symptômes, le déroulement de la grossesse et de l’accouchement (pensez a apporter son carnet de santé)
  • Puis l’ostéopathe va tester bébé pour trouver toutes les zones en restrictions, les tests sont doux et indolores.
  • Enfin la phase de manipulation, toujours en douceur et sans force afin de réharmoniser les structures perturbées dans leur mobilité. Il n’y a pas de manipulations de type « cracking » sur un bébé.

Entre une à trois séances peuvent être nécessaire selon le motif, ces séances seront espacées de quelques semaines afin d’obtenir des bénéfices à long terme.

Il est important de consulter au meilleur moment de sa journée pour qu’il soit détendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *