Sportifs

 

A titre préventif ou curatif, le traitement ostéopathique permet aux sportifs de conserver l’équilibre du corps afin de pratiquer durablement leur activité.

Lors de tout sport, les articulations, les ligaments et les viscères sont sollicités. Ils le sont d’autant plus que celui-ci est « brutal » (chocs, appuis forcés, départ rapide…).

Aussi, toute perte de mobilité d’une ou plusieurs de ces structures peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé du sportif se manifestant par différents symptômes, allant de la simple contracture à la douleur chronique.

osteopathie-test-articulations-cervicales-dorsales

LES OBJECTIFS DU SPORTIF

Sportif amateur ou de haut niveau ont des objectifs communs:

  • Optimiser, dans la mesure du possible, ses performances physiques
  • Raccourcir le temps de récupération après l’effort
  • Préserver son corps des incidents et blessures

 

NOS ACTIONS

Atteindre un objectif :

Cette demande est préventive et l’ostéopathe prendra en compte l’ensemble du corps. Il remontera dans le temps pour lever les blocages passés inaperçus ou que le corps a dilué par le jeu des compensations. En ce penchant sur la « mécanique des chaînes musculaires », il pourra corriger les gestes moins bien adaptés risquant de pervertir l’équilibre et la structure du corps.

Récupérer efficacement :

L’effort physique laisse des traces dans l’organisme au niveau des systèmes viscéraux, cardio-vasculaire, respiratoire, digestif, urinaire. Dans cette période de récupération, l’ostéopathe s’intéressera à la globalité des organes et viscères assurant le drainage. Le fonctionnement de ce système peut-être optimiser car il est inter-dépendant de la structure qui l’environne.

Traiter une douleur :

De manière curative, la douleur est une expression du corps afin de le protéger, c’est en identifiant de manière précise son origine que l’ostéopathe peut-être en mesure de soulager ces douleurs rapidement.

A titre préventif, le « contrôle technique » chez un ostéopathe permet de détecter et de prévenir les futurs « pannes » du sportif. Il vaut mieux prévenir que souffrir !

sport

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *