Histoire

ATSTILL

Newton c’est la pomme, Still c’est le fémur

L’Ostéopathie fut fondée par A.T. Still au milieu du XIXème siècle en rompant fondamentalement avec la médecine traditionnelle de l’époque.

C’est en automne 1874, lors d’un épidémie, que Andrew Taylor Still soigne avec succès par une technique manuelle 17 enfants atteints de dysenterie.

C’est le 22 juin, qu’il rompt avec la médecine traditionnelle qui ne répond pas à ses espérance. A l’époque la médecine était dans ses balbutiements, et souvent les patients mourraient aussi bien du traitement que de la maladie. C’est donc ce jour qu’il établit les grands principes de l’art Ostéopathique, vous pouvez les retrouver ICI.

Dés lors, il commencera a guérir avec ses mains, ce qui est tout à fait inconvenant pour ses pairs.

En 1892, l’American School of Osteopathy est créée à Kirksville dans le Missoury, les étudiants qui y sont formée reçoivent le titre de D.O. Graduat ( Doctor of Osteopathy ) et non pas M.D. (Doctor of Medecine). Still tenait dés le départ à faire la distinction entre deux activités professionnelles totalement différente.

L’Ostéopathie ce développe alors et obtient le droit d’exercice dans la plupart des état, comme profession paramédical, sans possibilité de prescription de médicament mais avec les droit a l’obstétrique et la chirurgie. Ce développement fut vivement contesté et freiné par l’association de médecine américaine, mais des pétitions au niveau national obligèrent le président Roosevelt, dont la famille était traité par l’ostéopathie, à autorisé l’ouverture des collèges ostéopathiques.

L’ostéopathie crânienne a été créée par William Garner Sutherland, ne s’est pas faite en un jour. Il développé l’idée d’une mobilité sutural des os du crâne en observant la forme de biseau de l’os temporal. Après 30 ans de recherche, il publie en 1939  the cranial bowl, accueilli avec indifférence et scepticisme. Son élève, Harold Magoun, poursuivit son travail et publie en 1951, Osteopathy in the cranial field, qui devient alors une référence en ostéopathie crânienne.

Histoire de l’ostéopathie en Europe

Développement de la médecine ostéopathique en Europe Le Britannique John Martin Littlejohn séjourne longtemps à Chicago et reçoit l’enseignement direct de Still. Avec l’accord reçu de celui-ci de son vivant, Littlejohn crée la British School of Osteopathy à Londres en 1918. Elle restera la seule école anglaise jusqu’à la naissance de l’Osteopathic Institute of Applied Techniques à Maidstone, créé par John Werhnam, élève de John Martin Littlejohn.

L’école française d’ostéopathie est créée en 1957 sous la direction de Paul Geny. Elle délivre un enseignement privé pour médecins et kinésithérapeutes. Les difficultés répétées du pouvoir médical obligent l’expatriation de l’école française d’ostéopathie en Angleterre où elle devient l’école européenne d’ostéopathie de Maidstone en 1960.

Histoire de l’ostéopathie en France

L’Ostéopathie est apparue en France dans les années 1960 grâce à des praticiens qui s’étaient formés au Royaume-Uni ou aux USA. Selon un schéma similaire, ces ostéopathes en formèrent d’autres puis ouvrirent des écoles. Les résultats thérapeutiques suivant, le phénomène s’amplifiât au point que les pouvoirs publics ne purent plus ignorer le phénomène de société. Après différents avatars allant de la création du monopole d’exercice pour les seuls médecins (1962) à un projet de loi tué dans l’œuf (1983), la France légalise l’exercice de l’ostéopathie le 4 mars 2002.

Entre 2002 et 2014, le nombre d’établissement enseignant l’ostéopathie explose, des praticiens ce découvrent ostéopathe, et les formations dispensées sont très inégales.

2014, Marisol Touraine renforce l’encadrement des établissements de formation en ostéopathie, pour une formation en 5 ans, et régulation du nombre d’établissement dispensant l’ostéopathie. Reste à voir leur mise en application a la rentrée 2015….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *